Powered by Easy Portail © LSC

La loi te protège, tu as des droits !

Si on te contraint à te marier par des pressions psychologiques ou des violences physiques.

Si tu es obligé(e) d’épouser quelqu’un que tu n’as pas choisi.

Il s’agit d’un mariage forcé !

 

Si tes parents organisent ton mariage avec quelqu’un en te laissant la décision finale.

Il s’agit d’un mariage arrangé !

 

Le mariage forcé est puni par la Loi, article du Code pénal 391sexies :

Toute personne qui, par des violences ou des menaces, aura contraint quelqu’un à contracter un mariage sera punie d’un emprisonnement d’un mois à deux ans ou d’une amende de cent à cinq cent euros. La tentative est punie d’un emprisonnement ou d’une amende.

« Il n’y a pas de mariage lorsqu’il n’y a pas de consentement. »
(article 146 du Code civil belge)

« Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux. »
(article 16-2 de la Déclaration des Droits de l’Homme)

 

 

Ces traditions, qui enferment et empêchent ton émancipation individuelle, sont contraires aux droits humains.

Une tradition ne doit jamais être une violence que l’on inflige.

 

 

 

Le mariage forcé est une union où l’un des deux conjoints ou les deux sont obligés d’épouser quelqu’un qu’il n’a pas choisi. La situation présente souvent des pressions, des violences, de la séquestration, une confiscation des papiers d’identité….

Il est à distinguer du mariage simulé ou blanc dont l’union répond à d’autres motifs que l’envie de vivre ensemble (permis de séjour, autorisation de résidence…) et représente un arrangement entre les personnes. Le mariage est appelé gris si une des parties est flouée.

Ceux-ci sont interdits par la loi.

 

Le mariage arrangé est une union là où les familles ont un rôle central dans le choix des époux mais où la décision finale est prise par les époux (autrefois courant).

 

 

Ta situation :

  • Si on te parle de rencontrer quelqu’un en vacances dans le pays d’origine de tes parents,
  • Si on te dit que les études ne sont pas nécessaires,
  • Si on t’empêche de profiter des loisirs, de communiquer,
  • Si on surveille étroitement tes connaissances et tes amis,
  • Si on insiste sur l’importance de ta virginité,

 

 

Il faut que tu saches que :

  • Des femmes et des hommes seront avec toi pour que tu sois respecté(e),
  • Tu peux demander de l’aide que tu sois belge ou d’origine étrangère,
  • Tu peux dire « non » à l’Officier de l’Etat Civil lors du mariage à l’administration communale,
  • Tu peux dissoudre un mariage contracté contre ta volonté,
  • Aucune religion n’impose le mariage forcé, ce sont les traditions qui s’en chargent,
  • En Belgique, seul le mariage civil est reconnu et qu’il est indispensable d’avoir 18 ans,
  • le mariage religieux ne peut avoir lieu qu’après le mariage civil à la maison communale.
Contactez-nous

 

« Cette pression, je ne la supporte plus ; je sais que je vais me marier, dans quelques mois, avec un homme qu’on m’a imposé. Je fais des efforts pour ma mère, la pauvre, elle ne supporterait pas l’annulation du mariage. La nuit de noce me fait peur… »

Sabrina.
(issus du Guide du respect - Ni putes ni soumises, éditions belge - Le cherche midi)

« J’ai 28 ans, célibataire, mes parents me posent des questions sur mon avenir. Cela fait des années que je subis la pression familiale. Cela me prend tellement la tête que je vais finir par accepter cet arrangement. Pour eux, c’est la honte d’avoir un fils aîné seul, il est temps que je me marie et fonde un foyer. »

Karim.
(issus du Guide du respect - Ni putes ni soumises, éditions belge - Le cherche midi)

« La pression était tellement forte que ce mariage a eu lieu ; j’ai parlé avec cet homme qu’on m’a imposé. Il m’a promis qu’il me laisserait tranquille, pas de rapports sexuels. Qu’on prendrait le temps de se connaître. Il a menti, je me suis sentie salie au plus profond de mon âme. J’ai fini par partir loin de tout ça, sans donner de nouvelles… »

Une anonyme.
(issus du Guide du respect - Ni putes ni soumises, éditions belge - Le cherche midi)